Débuter dans le monde du vélo de route : les bases essentielles

Vous rêvez de découvrir la sensation grisante de la vitesse sur les routes, de vous dépasser et d’explorer de nouveaux horizons ? Alors le vélo de route est fait pour vous ! Que vous soyez attiré par l’aspect compétitif du cyclosport ou par les balades au long cours du cyclotourisme, débuter le vélo de route demande de bien se préparer. Dans cet article, je vous guide pas à pas pour :

  • Choisir votre premier vélo adapté à votre pratique et votre budget
  • Vous équiper de la tête aux pieds pour rouler en toute sécurité
  • Progresser en douceur avec un entraînement adapté
  • Entretenir votre monture pour qu’elle vous accompagne longtemps sur les routes

Alors en selle, on démarre !

Qu’est-ce que le vélo de route ?

Définition

Le velo de route se caractérise par un cadre léger et aérodynamique, un cintre recourbé qui favorise une position penchée en avant, et des pneus fins de 23 à 28 mm qui minimisent la résistance au roulement. 100% dédié à la pratique sur route goudronnée, le vélo de route se décline selon deux approches : la compétition avec le cyclosport et les longues distances avec le cyclotourisme.

Pourquoi se mettre au vélo de route ?

Au-delà de la recherche de performance, le velo de route offre de nombreux bénéfices pour votre corps et votre mental :

  • Le cyclisme renforce en profondeur les muscles des jambes, du dos et des abdos. Vous allez gagner en tonicité !
  • Rien de tel qu’une bonne sortie pour booster votre système cardiovasculaire et vos capacités pulmonaires.
  • Le velo route permet de brûler jusqu’à 600 calories par heure. De quoi garder la ligne en se faisant plaisir.
  • Avec le cocktail vitaminé de plein air et de sport, vous serez littéralement dopé aux endorphines après chaque sortie !

Choisir son premier vélo de route quand on est débutant

Facteurs à considérer

Le choix de votre premier velo route est une étape cruciale qui va conditionner votre plaisir de rouler et votre progression. Voici les principaux facteurs à prendre en compte :

  • Votre pratique : Voulez-vous faire des sorties sportives, participer à des cyclosportives ou plutôt privilégier le cyclotourisme et les longues balades ? Votre vélo doit être adapté à l’usage que vous allez en faire.
  • Votre morphologie : La taille du cadre est un élément essentiel pour votre confort et votre efficacité au pédalage. Prenez le temps d’essayer différentes tailles et de régler finement la hauteur et le recul de selle ainsi que la hauteur du cintre. Un spécialiste cycle vous aidera à trouver votre position idéale.
  • Votre budget : Pour un premier vélo de route, un budget entre 800€ et 1500€ vous permettra de trouver un modèle fiable et performant. Les cadres en aluminium offrent un très bon rapport qualité/prix à ce niveau de gamme. Pour une machine plus haut de gamme, plus légère et confortable, il faudra vous tourner vers le carbone et débourser au moins 2000€.
  • Les composants : Au-delà du cadre, regardez l’ensemble des composants (pédalier, dérailleurs, transmission…). Ils doivent provenir si possible de grands équipementiers (Shimano, SRAM…) pour vous garantir fiabilité et longévité. Évitez les groupes d’entrée de gamme qui peuvent vite vous frustrer.
  • Votre position : Pour débuter, il est conseillé d’opter pour une géométrie “endurance” ou “sport” qui offre une position relativement droite et confortable. Les vélos typés “course” ont une position plus basse et agressive, moins adaptée pour les cyclistes néophytes.

Prenez le temps de tester différents modèles chez votre vélociste et faites-vous bien conseiller en fonction de vos envies et caractéristiques.

Recommandations de vélos pour débutants

Voici une sélection de vélos adaptés aux cyclistes débutants, avec un excellent rapport qualite prix autour de 1000-1500 € :

Casque

Obligatoire en compétition et fortement conseillé à chaque sortie, le casque velo route doit être aux normes CE et bien ajusté à votre tour de tête. Choisissez un modèle léger avec des aérations pour le confort.

Chaussure et cale

Les chaussures velo route se caractérisent par leur rigidité et leur légèreté. Avec leur semelle extérieure conçue pour accueillir une cale, elles se clipsent directement aux pédales automatiques pour un rendement optimal. Bien choisir la taille pour un bon maintien.

Lunettes

Les lunettes de soleil sont indispensables pour protéger vos yeux des UV, de la poussière et des insectes pendant l’effort. Optez pour un modèle enveloppant et aéré spécial cyclisme.

Gants

En velo route, les gants courts sont conseillés dès qu’il fait plus de 20°C. En matière synthétique respirante, avec des renforts anti-ampoules, ils aident à mieux tenir le guidon.

Bidon

Sur le vélo, on embarque au minimum un bidon dans le porte-bidon. Les modèles d’une contenance de 500 à 750 ml sont les plus adaptés à la pratique du velo route.

Vêtements adaptés

On privilégie des vêtements près du corps en matières techniques respirantes. Le cuissard est la pièce maîtresse qui apporte confort et maintien. Il se porte à même la peau. Le maillot cycliste possède des poches dans le dos très pratiques pour avoir des vivres et accessoires à portée de main.

Préparer ses premières sorties

Condition physique : se préparer pour les premiers tours de pédale

Avant de cravacher sur votre vélo route flambant neuf, évaluez votre niveau de forme. En fonction, commencez par des sorties courtes de 30 minutes à 1h sur du plat pour habituer progressivement votre corps à ce nouveau sport.

Par la suite, vous augmenterez peu à peu la durée et la difficulté en incluant quelques dénivelés. L’objectif est d’atteindre des sorties d’1h30 à 2h assez rapidement.

Une fréquence de 1 à 2 sorties par semaine vous permettra de progresser vite et bien au velo !

Planifier ses premières escapades à vélo : choix de l’itinéraire

Le choix de l’itinéraire est déterminant pour le plaisir et la réussite de vos premières sorties. Privilégiez des parcours adaptés à votre niveau, avec peu de dénivelé et à l’écart du trafic.

Pour vos débuts, visez des distances courtes (20-30 km) et augmentez progressivement au fil de votre progression. Prévoyez toujours un peu de marge en cas de coup de fatigue.

Étudiez bien la carte avant de partir et repérez les points clés : intersections, points d’eau, zones de repos… L’application Komoot ou un GPS vélo vous permettront de construire facilement vos parcours et de vous guider pas à pas.

Pensez aussi à regarder la météo pour choisir votre tenue en conséquence et adapter votre sortie. Avec un fort vent de face, mieux vaut raccourcir la distance ou changer de direction.

Évitez de partir seul et prévenez toujours un proche de votre itinéraire et de votre timing. En cas de pépin, on pourra rapidement vous localiser et vous porter secours.

Avant de partir, prenez toujours le temps de réviser votre vélo et de vous échauffer progressivement. Les premiers coups de pédale donneront le ton de votre sortie.

débutant velo route

Nutrition et hydratation pendant vos premières sorties

Bien manger et bien boire à vélo est essentiel pour rester performant et éviter la fringale et la déshydratation. Avec le temps, vous apprendrez à écouter les signaux de votre corps et trouverez les aliments qui vous conviennent le mieux. Voici quelques principes de base à appliquer.

Avant la sortie

Dans l’heure précédant votre sortie, mangez un repas léger riche en glucides complexes pour faire le plein d’énergie : pâtes complètes, riz, muesli… Évitez les aliments trop gras ou trop sucrés qui sont plus difficiles à digérer.

Hydratez-vous régulièrement dans les heures précédant le départ, avec de l’eau ou une boisson légèrement sucrée. Évitez les sodas et l’alcool, trop riches et diurétiques.

Pendant l’effort

Toutes les 30 à 45 minutes, buvez 2 ou 3 gorgées d’eau ou de boisson isotonique pour compenser les pertes en eau et en sels minéraux. N’attendez pas d’avoir soif pour boire, il sera déjà trop tard. Prévoyez au moins un bidon de 500ml pour chaque heure de sortie.

Dès que la sortie dépasse 1h30, ajoutez des glucides à index glycémique élevé : barres céréalières, fruits secs, pâte de fruits, banane… Cela maintiendra votre niveau de sucre dans le sang et compensera la déplétion de vos réserves musculaires.

Visez environ 60g de glucides par heure d’effort, à adapter selon votre poids et votre dépense. À vous de tester les aliments qui passent le mieux en effort.

Pour les sorties de plus de 3h, vous pouvez ajouter des en-cas salés (biscuits apéritifs, crackers, barres salées…) pour répondre à vos envies et varier les plaisirs.

Après la sortie

Dans la demi-heure qui suit votre retour, mangez un encas composé de protéines et de glucides pour favoriser la récupération musculaire : gâteau de riz, yaourt, fromage…

Réhydratez-vous abondamment dans les heures qui suivent avec de l’eau ou une boisson de récupération. Vous pouvez contrôler votre hydratation en observant la couleur de vos urines : si elles sont claires et abondantes, c’est que vous êtes bien hydraté.

Maîtrisez la position idéale en vélo de route

Faire face aux imprévus : maîtriser les réparations mineures

Même en prenant soin de votre vélo, vous n’êtes pas à l’abri d’une crevaison ou d’un problème mécanique lors de vos sorties. Pour y faire face sereinement, mieux vaut être préparé et savoir effectuer quelques réparations de base. Avec un peu de pratique, vous gagnerez en autonomie et en confiance.

Le kit de réparation indispensable

Pour parer à la majeure partie des imprévus, voici le kit minimal à avoir toujours avec soi :

  • Une pompe à main ou une cartouche d’air comprimé
  • Des démonte-pneus en plastique
  • Une chambre à air de rechange adaptée à votre vélo
  • Des rustines et de la colle pour réparer une chambre à air
  • Un dérive-chaîne pour remettre facilement la chaîne en place
  • Un multi-outil avec clés Allen, tournevis et clé Torx
  • Un maillon rapide pour réparer une chaîne cassée
  • De l’argent et votre carte d’identité en cas de pépin plus sérieux

Maîtriser les réparations courantes

Crever et réparer une crevaison

C’est l’incident le plus fréquent. Pour y remédier :

  1. Démontez la roue et dégagez pneu et chambre à air avec les démonte-pneus
  2. Vérifiez soigneusement l’intérieur du pneu pour enlever ce qui a provoqué la crevaison
  3. Repérez le trou sur la chambre à air et collez une rustine ou changez-la
  4. Gonflez un peu la chambre à air avant de la remettre (facilite le remontage)
  5. Remontez délicatement pneu et chambre sans pincer cette dernière
  6. Gonflez à la bonne pression et remontez la roue

Avec un peu d’entraînement à la maison, cette réparation ne vous prendra que quelques minutes.

Remettre sa chaîne en place

Lors d’un changement de vitesse un peu brusque, il arrive que la chaîne déraille vers l’extérieur. Pour la remettre en place facilement, ayez toujours un dérive-chaîne fixé au cadre. Il vous suffira de pédaler lentement vers l’arrière pour refaire passer doucement la chaîne sur le plateau.

Si votre chaîne a sauté à l’intérieur (côté rayons), il faudra démonter la roue arrière pour la dégager. Attention à ne pas la vriller lorsque vous la remettez en place.

Entretenir votre vélo

Un vélo bien entretenu, c’est la garantie de rouler en sécurité et de prolonger la durée de vie de votre monture. En prenant soin de votre vélo régulièrement, vous éviterez les pannes et l’usure prématurée des composants. Voici les gestes essentiels à connaître.

Après chaque sortie

Au retour d’une sortie, surtout si les routes étaient mouillées ou poussiéreuses, prenez le temps de nettoyer votre vélo :

  1. Commencez par rincer le vélo au jet d’eau à basse pression pour déloger la boue et les saletés. Evitez les jets puissants qui peuvent endommager les roulements.
  2. Nettoyez le cadre, les roues et les composants avec une éponge douce et un peu de savon. Insistez sur la transmission (chaîne, cassette, dérailleurs).
  3. Rincez abondamment à l’eau claire puis séchez avec un chiffon doux.
  4. Lubrifiez la chaîne avec un lubrifiant spécifique vélo en faisant tourner les manivelles vers l’arrière. Essuyez l’excédent avec un chiffon pour éviter d’encrasser la transmission.
  5. Faites tourner les manivelles et passez les vitesses pour répartir le lubrifiant. En profiter pour vérifier le bon fonctionnement des dérailleurs.

Ce petit rituel, s’il est fait régulièrement, vous prendra une dizaine de minutes et prolongera grandement la durée de vie de votre transmission.

Toutes les semaines

Une fois par semaine, un entretien un peu plus poussé s’impose :

  1. Contrôlez l’usure et la tension de la chaîne. Une chaîne trop usée ou mal tendue use prématurément les autres composants de la transmission. Remplacez-la si besoin.
  2. Nettoyez et lubrifiez les câbles et gaines de dérailleurs et de freins. Cela garantira des changements de vitesse et un freinage plus fluides.
  3. Vérifiez le bon serrage de tous les boulons (potence, cintre, tige de selle, pédales…) pour éviter jeux et craquements.
  4. Inspectez les patins de frein et les jantes. Remplacez les patins usés et nettoyez les jantes avec un chiffon légèrement abrasif si elles sont encrassées.
  5. Vérifiez la pression et l’état des pneus, en inspectant soigneusement la bande de roulement et les flancs. Remplacez-les s’ils sont coupés, fendus ou très usés.
  6. Faites tourner les roues pour vérifier qu’elles soient bien droites, sans voile ni faux-rond.
  7. Testez le bon fonctionnement des dérailleurs avant et arrière sur tous les pignons et plateaux pour anticiper d’éventuels réglages.

Tous les 1000 km à 2000km

Une révision plus poussée chez votre vélociste est conseillée :

  1. Dévoilage et équilibrage des roues pour une bonne rotondité.
  2. Démontage, nettoyage et regraissage des moyeux, du jeu de direction et du boîtier de pédalier pour éviter l’usure.
  3. Réglage précis des dérailleurs et de la tension des câbles si nécessaire.
  4. Vérification de la concentricité des plateaux et de l’usure des galets de dérailleurs.
  5. Purge ou remplacement du liquide de freins hydrauliques pour maintenir un freinage optimal.
  6. Remplacement préventif des câbles et gaines internes et externes.
  7. Réglages et changement des pièces usées au besoin.

Ces opérations plus techniques nécessitent l’œil et la main d’un expert pour pérenniser votre vélo dans des conditions optimales.

À vous de pédaler !

Vous voilà désormais armé des bases essentielles pour débuter sereinement dans le monde merveilleux du vélo de route. Que vous rêviez de voyages au long cours, de défis sportifs ou simplement de balades dominicales, vous avez toutes les clés en main pour vivre pleinement votre nouvelle passion.

N’oubliez pas que le cyclisme est avant tout une école de la patience et de l’humilité. Progressez à votre rythme, en écoutant votre corps et en respectant vos limites. Les progrès viendront naturellement avec l’entraînement et la régularité.

Alors enfilez votre plus beau maillot, enfourchez votre monture et partez à la conquête des routes de votre région. Amusez-vous bien sur les routes !

Samantha

Ancienne coureuse cycliste professionnelle reconvertie en aventurière du gravel, Sam apporte son expérience de la compétition et son amour des explorations épiques hors des sentiers battus pour superviser la couverture de Vélo Vision.

Sommaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut